Celles qui ont déjà eu l’occasion de faire du shopping ces dernières semaines ont pu constater l’arrivée des nouvelles collections. Ixelloise Chic vous éclaire sur les « must have » de la saison.

hiver mad menLe look « Mad Men » fait parler depuis l’année passée et n’a apparemment pas encore lassé les stylistes de cette planète!  A vous le look de Joan, la secrétaire sexy, en enfilant une jupe crayon taille haute et un chemisier col lavallière.  Ce genre de jupe n’est pas forcément facile à porter mais le secret est de la dérider avec des accessoires fun.  Elle sied à merveille les silhouettes sveltes (comme d’hab’, hein) mais un modèle bien coupé peut aussi mettre en valeur les femmes plus pulpeuses, à condition qu’elles ne présentent pas d’excès graisseux prononcé au niveau des hanches et des jambes.

Les motifs reptiliens (croco, python) s’imposent une deuxième saison et s’incrustent désormais sur des « grosses » pièces comme les manteaux et les chemisiers.

hiver mad men 1Toujours dans un esprit rétro, nous avons le col Claudine qui remballe pour une saison.  Cette tendance est idéale pour donner une image de fille modèle (genre) et est en parfaite adéquation avec le look « sixties » dont je parle plus bas.  Quant à la jupe midi, on en voit beaucoup dans les magasins, mais pas encore beaucoup dans la rue.  Je vous déconseille de tenter l’aventure si vous faites moins d’1m70 et/ou si vous n’avez pas les chevilles fines.  Sinon, feu vert pour essayer cette nouvelle longueur de jupe!

Vous avez peut-être déjà aperçu des versions féminines du très classique mocassin à glands… Et bien, cette saison, ce type de chaussure s’affirme et donnera une touche BCBG irrésistible.

hiver sixtiesPas loin de l’esprit « fifties » de « Mad Men », on retrouve des pièces d’inspiration « sixties »: robes trapèze, babies, couleurs pop… Côté accessoires, les longs gants et les chapeaux cartonnent toujours.  En ce qui concerne ces derniers, quasi toutes les coupes sont permises même si le chapeau cloche et le borsalino me semblent être les choix les plus faciles.  Notons tout de même que c’est la capeline feutrée qui a le plus de personnalité!

hiver seventies

La décennie suivante a également attiré l’attention du monde de la mode.  Pas que le style « seventies » soit rarement au goût du jour, mais cette fois-ci, on s’éloigne de l’esprit baba cool pour arborer une silhouette plus urbaine.  Le pantalon coupe « flare » ne fait que s’affirmer, saison après saison, et se porte sans hésiter en velours, cette fois-ci (et toujours avec des talons compensés, à moins d’être très grande).  Les motifs psychédéliques et de l’époque sont plus que bienvenus.  La grande nouveauté, réhabilitée grâce à aux tendances « seventies » et « masculin/féminin » est le manteau XXL.  Je l’envisage plutôt sur des silhouettes « droites » (épaules, taille et hanches à peu près de la même largeur).  Les femmes dont la taille est fort marquée ne sont à priori pas mises en valeur par une telle coupe.  Le manteau XXL se porte au-dessus d’un pantalon à pinces ou « flare », ou encore d’une jupe crayon.  Il faut cependant veiller à ce que la jupe et le manteau n’aient pas la même longueur.  Vous trouverez des modèles comme celui-ci tout comme des pièces en laine avec un col en fausse fourrure.

hiver palazzoLa coupe qu’on ne s’attendait pas forcément à voir percer mais qui est bel et bien une des star de l’hiver, c’est le « palazzo pant » (Tendance palazzo pant, ou pantalon large).  Vous trouverez des modèles riches en motifs comme des pièces unies, plus faciles à porter.  Les deux règles d’or sont 1) de s’élever de plusieurs centimètres avec ses chaussures; 2) de porter du moulant en haut.  Si vous respectez cela, vous pouvez a priori vous approprier ce look 70’s sans crainte.

hiver robe longue

La maxi robe était devenue un must de l’été.  Maintenant, elle s’incruste dans nos placards hivernaux. Elle a beau faire partie de cette lignée « seventies/bohème », elle ne me semble pas être le vêtement le plus facile à porter un jour de pluie.  Et comme il pleut beaucoup en Belgique, votre robe longue risque de vite éponger les trottoirs.  On la réserve donc pour les jours secs et on n’oublie pas de l’associer à des bottines compensées.  Pour un look hippie chic, on peut enfiler un gilet en fausse fourrure, matière tendance. Cette dernière se fera d’ailleurs remarquer par ses couleurs vives (violet, jaune, bleu canard…) sous forme d’écharpes, de manteaux, de bottines…  A porter au second (pardon, millième) degré ou fuir!

hiver amerindienLe look bohème trouvera encore une fois des ressources grâce à la tendance amérindienne.  Il serait dommage de se priver de ces motifs géométriques sur une pochette ou une tunique.  Cette tendance ce marrie parfaitement avec des pièces en mouton retourné (et oui, le blouson aviateur est de retour!), des pièces en grosse maille ou à franges.

hiver anglaisSinon, comme chaque rentrée, le look d’écolière preppy british a son heure de gloire.  Les ingrédients: un blazer (à écusson ou non); des motifs tartans ou, de manière plus générale, à carreaux, et cela sur presque toutes les pièces de la garde-robe; un cartable (devenu un véritable hit, aucune excuse pour zapper cet accessoire); des derbies et de jolies soquettes qui en dépassent. Sont aussi les bienvenus: les chemisiers blousants, les trenchs en tweed… et bien sûr les mocassins à glands que je mentionnais plus haut.

Autre tendance: le glitter!  Qu’il s’agisse de pulls finement tissés avec des fils dorés (soft), de chaussures à paillettes (hard) ou de vestes à sequins et de slims lamés (très hard), l’hiver ne s’annonce pas morne!

hiver pull large

Peu innovateur, le pull XXL signe pour une nouvelle saison de fashionitude.  Confortable (s’il ne gratte pas), il s’émancipe de nos salons et s’associe à un bas moulant (legging, slim ou jupe droite).  Il est idéal pour les femmes fines des jambes, chez qui l’embonpoint se situe au niveau du ventre, ainsi que chez les femmes fines tout court.

hiver masculinOn en entend parler depuis belle lurette, du style masculin-féminin.  Cette saison, il sera interprété presque exclusivement à la sauce masculine.  Les pièces phares sont le smoking, la chemise, les derbies et le borsalino.  Plutôt chic, donc.  Feu vert pour celles qui ont une silhouette plutôt androgyne et l’attitude pour assumer ce style.  Sinon, quitte à être une mauvaise élève mode, on se limite à l’un ou l’autre élément.

hiver animal rock

Et pour les « rebelles », il y a quoi? Comme d’hab, des perfectos, des studs…  Mais aussi les motifs animaliers qui se « dépouffisent » (en admettant que ça soit vraiment possible, hein) et se rangent du côté de la « dark attitude ».  Pareil pour les plumes: on assume à 100% son côté cygne noir.

hiver blanc

A l’opposé, s’impose le total look blanc.  Plus précisément, il s’agit de camaïeux de blancs façon « neige salie ».  Pas facile à porter au quotidien (grand risque de fashion foirage, pouvoir salissant puissance 20), mais tellement féérique si c’est maitrisé. Quelques conseils: on ne s’y met qu’en plein hiver (soyons logiques, on ne voit pas d’ours polaires en septembre), uniquement pour créer des tenues chic… et on triche un peu en incrustant des pièces gris clair ou crème.

hiver noir et blanc

Votre coeur balance entre le noir et le blanc?  Pas de problème, le total look noir et blanc est en vogue.  Attention, il ne s’agit pas de la fade association « pantalon noir + haut blanc » mais de pièces aux motifs psychédéliques, étoilés ou pied-de-coq. Les accessoires restent dans ces deux tonalités.  On se la joue vraiment glamour.

hiver dalmatien

Dans cette veine « black & white », on accueille les motifs dalmatien et vachette.  A porter de façon plus chic que sauvage. L’alternative cool?  Un collant à gros pois.

hiver color blockEnfin, on prolonge la tendance phare de cet été: le color block.  Cette fois-ci, on s’éloigne de l’esprit Stabilo pour créer des tenues avec les hit-couleurs de l’hiver: le bleu canard, le jaune moutarde, le vert kaki, les rouges (vif, brique ou bordeaux), les violets (aubergine, prune), les marrons (chauds comme le camel et le rouille ou froids comme le brun café), l’orange, l’or

 

Evidemment, les pièces vendues cet hiver ne se limiteront pas à ce que j’ai décrit dans cet article. Tout d’abord, j’ai surement oublié des éléments (et peut-être à raison car les stylistes ont parfois le talent de nous proposer de véritables horreurs). Ensuite, il y a des pièces devenues plus ou moins basiques depuis quelques années que nous n’avons plus besoin de mentionner: le jean slim, les petits pulls ajustés, ou pour les plus décontractées: les pulls à capuche, les Converse…  Bref, bon amusement!