Les 6 jeans tendance à porter en 2016

Eh ouiiii, le règne du skinny est bel et bien fini ! Pour le plus grand bonheur des goûts et des morphologies, en 2016, on trouve une assez grande variété de coupes dans les magasins. Mais lesquelles choisir et comment les porter ? Réponse ci-dessous !

1. Le « mom jeans »

Capture d’écran 2016-02-21 à 17.31.46Son ADN : Le jeans phare du début du début des années 90, longtemps considéré comme le comble de la ringardise – d’où son nom – est aujourd’hui porté par les fashionistas les plus pointues. Il se distingue par sa taille haute et sa coupe relativement ample au niveau des hanches, qui se fusèle légèrement sur la jambe. Le « mom jeans » se choisit dans une toile plutôt claire, au look usé, et avec un revers afin de dévoiler ses chevilles.

Pour qui ? Le « mom jeans » grossit. Il convient donc aux silhouettes toutes menues, qui ont de jolies chevilles, des hanches étroites et une taille fine. Si vous vous reconnaissez dans cette description, ce jeans pourrait être extrêmement flatteur sur vous !

On le porte comment ? Ce jeans n’est pas très sexy (d’ailleurs, il aplatit les fesses) et se porte donc plus pour l’amour de la mode que pour mettre ses formes en valeur. On l’accompagne donc de pièces tendance, et on n’hésite pas à multiplier les références 90’s : cropped top, bandana dans cheveux, collier ras-du-cou… On fait cependant attention à respecter la règle « large en bas → près du corps en haut » en évitant les tops trop longs et/ou larges.

 

2. Le « flare/pattes d’eph »

Capture d’écran 2016-02-21 à 17.43.27Son ADN : Avec le retour en force des 70’s, impossible de passer à côté du pantalon à la jambe évasée. Contrairement aux pattes d’eph d’il y a dix ans, les modèles tendance en 2016 sont taille haute ou taille normale et ne se déchirent pas lamentablement au frottement de vos Vans. On aime notre « flare » aussi bien brut que délavé et on craque pour les modèles avec deux poches plaquées à l’avant. On choisit un modèle plus ou moins collant aux cuisses selon nos goûts, tant que le bas du jeans est bien large. On note également la percée mode de son petit frère, le « cropped flare », soit un pantalon évasé qui s’arrête au-dessus de la cheville.

Pour qui ? Comme expliqué dans cet article, le « flare » convient à divers profils : les grandes (parfait pour mettre de longues jambes en valeur, même avec des chaussures plates), les petites (qui peuvent planquer quelques centimètres de talons) et celles qui ont les hanches larges (la jambe évasée équilibre la silhouette). Le « cropped flare », quant à lui, est réservé aux longues jambes et aux chevilles fines.

On le porte comment ? Ce jeans convient aussi bien pour des looks chics que décontractés. On peut l’intégrer dans une tenue « so 70’s », ce qui est très tendance, mais ce n’est pas obligé. On peut également tenter un look « late 90’s » avec par exemple un cropped top moulant, des chunky boots et un ras-du-cou. Le « cropped flare » est par contre une pièce plus difficile à appréhender à cause de son originalité. C’est un peu comme les chaussettes dans les sandales : soit on compose un look digne des défilés, soit on fait un flop.

 

3. Le « bootcut »

Capture d’écran 2016-02-21 à 17.39.14Son ADN : Si cette coupe avait chopé l’étiquette du « jeans basique réputé flatteur » les années précédentes, elle a gagné en fashionitude ces dernières saisons grâce au grand retour des années 70 ! Moins évasé que son cousin le « flare » et d’office moulant jusqu’au genou, le « bootcut » se porte également taille haute ou normale et supporte de nombreux coloris.

Pour qui ? Grosso modo, le « bootcut » flatte les mêmes profils que le « flare ». C’est néanmoins un meilleur choix pour les petites silhouettes qui ne sont pas mises en valeur par les pantalons trop larges. Attention, tout comme le « flare », le « bootcut » masque mollets et chevilles. Ce sont donc d’excellentes coupes si ces zones vous complexent, mais elles peuvent aussi cacher de vrais atouts si le bas de votre jambe est fuselé !

On le porte comment ? A nouveau, il s’agit d’un jeans qui convient aussi bien pour des looks habillés que décontractés, et qui se fond bien dans des tenues 70’s ou « late 90’s ». Comme son nom le suggère, le « bootcut » tombe parfaitement sur une paire de bottines.

 

4. Le « boyfriend »

Capture d’écran 2016-02-21 à 17.34.29Son ADN : Déjà présente depuis une demi-douzaine d’années, cette coupe « relax » continue à cartonner. La plupart des jeans « boyfriend » (sous-entendu qu’on l’aurait piqué à notre mec) sont délavés, voire sérieusement troués, et ont les bords retroussés. Ils se portent plutôt taille basse, et sont suffisamment larges pour ne pas coller aux jambes, mais suffisamment près de corps pour ne pas faire « baggy ».

Pour qui ? Détrompez-vous si vous pensez que le « boyfriend » est une bonne manière de « tout planquer ». Cette coupe épouse souvent mal les rondeurs et le fait que la jambe soit légèrement fuselée et dévoile la cheville, tout comme le « mom jeans », discrimine celles qui n’ont pas la jambe délicate. Pas besoin d’avoir un IMC 20 pour avoir de l’allure en « boyfriend », mais je conseillerais quand même plutôt cette cette coupe aux silhouettes élancées.

On le porte comment ? On décale son style masculin et décontracté en optant pour des pièces chic, tendance et féminines : « killer heels », veste de blazer, pochette, blouse féminine…

 

5. Le jeans droit

Capture d’écran 2016-02-21 à 17.53.01Son ADN : Le jeans droit est le basique des basiques. Tellement basique qu’il a rarement été au coeur des tendances… Cependant, depuis quelques mois et en partie grâce au retour des pièces emblématiques des années 90 telles que le Levis 501, il a regagné quelques points de fashionitude. Mais justement, en 2016, on ne porte pas son jeans droit de façon simple ! On l’aime tantôt délavé, tantôt brut aux allures vintage, créé à partir d’un patchwork de tissus, avec les bords effilochés, un peu court (dévoiler ses chevilles est très tendance en 2016, au cas où ne l’auriez pas encore compris)…

Pour qui ? On dit souvent que la coupe « straight » convient à tout le monde. S’il est vrai que ce n’est pas la coupe la plus compliquée à porter, je conseille néanmoins aux filles qui ont des formes de favoriser d’autres coupes dans lesquelles il y a plus de stretch afin de mettre leurs rondeurs en valeur.

On le porte comment ? Comme une fashionista : avec des escarpins pointus ou des chaussures de running, un manteau oversize ou un trench dégoulinant… Bref, on ne fait pas dans le basique !

 

6. Le « skinny/slim »

Capture d’écran 2016-02-21 à 17.46.57Son ADN : Eh non, ce n’est pas parce que cette coupe n’a plus l’exclusivité dans le coeur des modeuses qu’elle est morte ! En 2016, on continue à porter des jeans moulants de partout, même si on commence à sérieusement bouder les modèles taille basse et que les tailles bien hautes vivent leur heure de gloire. On continue à aimer les modèles bruts (chic et passe-partout), délavés (pour une allure décontractée) ou encore troués (pour la touche rebelle).

Pour qui ? Mince, pulpeuse ou même très ronde ? Le skinny convient à toutes celles qui ont de jolies jambes et/ou un fessier sympathique et qui veulent mettre cela en avant. Cependant, en comparaison avec les coupes évasées (« flare » et « bootcut »), les hanches généreuses sont moins mises en valeur. Mais rien de dramatique : contrairement au jeans « mom », par exemple, on ne rajoute pas de volume comme le tissu colle à la peau.

On le porte comment ? Un peu comme on veut : avec des baskets ou des boots tendance au quotidien, avec des escarpins en soirée, avec un sweat ou un chemisier, sous un manteau ou associé à un perfecto… Faites preuve d’imagination !

 

Et vous, quelles coupes aimez-vous porter ?

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.